THIERS TERRASSANT L'HYDRE DU SOCIALISME

et ne réussissant qu'à se blesser bêtement.

Accès par le musée des caricatures, vitrine de l'hydre

(à développer).

Thiers hydre socialisme_edited.jpg

Cham, "Mr. Thiers terrassant l’hydre du socialisme", 

Le Charivari, 15 novembre 1848 (Bibliothèque nationale de France - Gallica)

"Le monstre, qui possède ici les trois têtes de Considerant, Leroux et Proudhon, ainsi que le corps de la Chimère, a fini par symboliser le mal absolu dans la caricature politique (voir http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article970).