Mes remerciements les plus courtois à Jean Annequin, Natalya Buryka, Jean-Marie Favière, Aurélien Guitard et Michel Pinglaut, sans lesquels ce projet n'aurait pu voir le jour.

Merci également à Denis Coursol qui m'a prêté le café Théodore de Tredrez Loquemeau, Cotes d'Armor.

Merci enfin à Philippe Bonnin, de toute l'attention qu'il a bien voulu porter, et maintenir, au projet.