top of page

COURBET : LA COLONNE DES PEUPLES

Lettre de Courbet aux artistes allemands, lue à l'Athénée le 29 octobre 1870 : 

"Tenez : laissez-nous vos canons Krupp, nous les fondrons avec les notres ensemble ; le dernier canon, gueule en l’air, coiffé du bonnet phrygien, planté sur un piédestal acculé sur trois boulets, et ce monument colossal, que nous érigerons ensemble sur la place Vendôme, sera notre colonne, à vous et à nous, la colonne des peuples, la colonne de l’Allemagne et de la France à jamais fédérées.


La déesse de notre liberté, comme autrefois Venus couronnait le dieu Mars, suspendra aux tourillons qu'il porte à ses flancs comme des bras, des guirlandes de grappes, d'épis et de fleurs de houblon". 

 

Lettres de Gustave Courbet à l'armée allemande et aux artistes allemands >>

Colonne des peuples small_edited.jpg
Dessin : Natalya Buryka
bottom of page