LES VÉHICULES

 

 

Le site proposera un nombre important de véhicules qui conduiront à des lieux particuliers, à des personnages, des événements, des conversations. Cette partie en est à ses prémisses...

On pourra accéder aux conversations qui se tiennent aux tables du café en cliquant dessus :

- Louise Michel et le soldat sénégalais à propos de la Guerre

- Courbet et Félix Pyat à propos de la colonne Vendôme

- Eugène Pottier et Fourier à propos du Luxe Communal

- Interview de Maxime Lisbonne par Marcel Cerf

- Kropotkine et Raoul Rigault à propos des responsabilités policières

- William Morris et Courbet à propos de la Fédération des artistes etc...

Lorsqu'on cliquera sur les chaussures exposées dans l'atelier de Napoléon, on est transporté arbitrairement dans un endroit plus ou moins éloigné du site, avec les possibilités de revenir en arrière, de rester bloqué sur la page, ou d'être expulsé du site.

  • l'ile du diable

  • le Père Lachaise

  • Londres

  • les ruines de l'hotel de ville

  • le Divan japonais ou la Frite Révolutionnaire de Maxime Lisbonne etc...

Charles Fourier et le Luxisme sont antécédents à la Commune mais constituent un référent à la notion de Luxe Communal qu'Eugène Pottier institua lors de la création de la Fédération des artistes : il était lui-même fouriériste et au fait de la théorie de l’Harmonie universelle. L'oeuvre de Fourier, fondée sur l'élaboration complexe d'une structure analogique du monde, et sur la copulation de la Terre avec ses cinq satellites, prédisait que les « futures copulations permettraient le remplacement des êtres nuisibles à l’homme, comme le crocodile, le requin ou le lion, par des êtres utiles comme l’anti-crocodile, l’anti-requin ou l’anti-lion ». Dans ce monde « contre-moule, les animaux féroces ou malfaisants » se transformeraient pour "l’usage de l’homme". Ce bestiaire est à mettre en parallèle avec sa théorie selon laquelle « après des siècles d’Harmonie, tout phalanstérien serait pourvu d’une queue terminée par un gros œil »1, l'archi-bras2.

Les anti-lions, anti-phoques, anti-baleines, anti-requins, anti-ours, anti-crocodiles, contre-girafes, vont accompagner certaines actions dans le site, dégagés de leurs nature spécifiques, "pour l'usage de l'homme", décrites par Fourier.

Le Luxe Communal est situé dans un milieu aquatique, et peut se déplacer sous plusieurs formes vers plusieurs directions simultanément. La barge qui porte le café se trouve au milieu de l'océan et dérive au milieu des continents de la Commune. Le radeau assure des allers-retours avec l'ile du diable, dépôt des artefacts indésirables (statues de Thiers par exemple). D'autres véhicules navigants viendront s'ajouter, à différentes échelles, au labyrinthe du site, avec chacun sa propre mission : barque légère sur une rivière, pédalo sur un lac suisse ou même bateau de papier sur un ruisseau, dans les pas d'Elysée Reclus...

Le musée, au deuxième étage du café, présente des caricatures, ou portraits-charge, de l'époque de la Commune, exposées dans des vitrines. Chacun des personnages ou objets exposés, ainsi que les costumes qui apparaitront bientôt dans l'armoire du grenier permettront, lorsqu'ils seront sélectionnés, d'accéder à des personnages qui guideront vers des projets ou des actions :

Caricature de l'évêque : Kropotkine conduit Legentil et Rohault de Fleury, les initiateurs de la construction du Sacré Coeur, dans les plaines de Kaluga, où Tsiolkovski les convainc de transformer le Sacré Coeur en vaisseau spatial et de le mettre en orbite.

Caricature de Napoléon Gaillard : conduit à sa célèbre barricade de la rue St Florentin, "Chateau Gaillard". Napoléon commence à faire usage de son archi-bras. Marx lui reproche de n’utiliser que la force, sans pensée stratégique et imagine ce que Blanqui aurait fait, s’il avait pu participer à la Commune.

Caricature de Thiers, qui tente de terrasser « l'hydre du socialisme », mais ne réussit qu'à se blesser bêtement.

Caricature de la pétroleuse  qui entraine le visiteur dans le jeu de l'oie à double circonvolution de Paris brûlé. Le jeu démarre à Versailles où se tient le procès d'Eulalie (d'après Eulalie Papavoine) et où arrive Thomas (d'après Thomas Cook), venu en France organiser un voyage touristique dans les ruines de la Commune, après la semaine sanglante.  On y lira le Guide à travers les ruines de Paris de Ludovic Hans et le Guide-Recueil de Paris brûlé de Pierre Petit. 

____________________________________________

1 - http://www.charlesfourier.fr/spip.php?article2082

2 - Les habitants des soleils, des lactées et des planètes à anneaux comme Saturne sont amphibies, par un effet de l’ouverture de la cloison du cœur, et ont un cinquième membre commun aux deux sexes. J’ai expliqué divers usages de ce membre par le moyen duquel un homme peut attendre de pied ferme et tuer d’un seul coup le plus terrible animal, même le grand tigre. J’ai fait connaître d’autres fonctions de ce membre qui sert de parachute tournoyant : moteur des grandes ailes postiches, échelle de corde, nageoire qui donne à l’homme la vélocité du poisson, et mille autres propriétés dans la terre ou les eaux. J’ai expliqué pourquoi les habitants de notre globe sont privés de ce membre, et dans quel cas les générations futures pourront en être pourvues. Charles Fourier, Bulletin de Lyon, 20 nivôse, an XII

 

.