IMG_0759.jpg
IMG_0770.jpg
IMG_0763.jpg
IMG_0766.jpg

La geole de Blanqui au chateau du Taureau, en baie de Morlaix.

C'est là que Blanqui écrivit "L'éternité par les astres"

Appert-Portrait-de-Blanqui-1871.jpg
L'éternité.jpg

Le 31 octobre 1870, a lieu à Paris une émeute contre le gouvernement qui capitule face à la Prusse. Flourens, Blanqui et d’autres prennent l’Hôtel de Ville, pour quelques heures seulement. Vallès prend le pouvoir à la mairie du dix-neuvième. Le 17 mars 1871, la veille de la Commune, Blanqui est arrêté chez sa nièce à Figeac pour sa participation à l'émeute, et est emprisonné au secret à Cahors. Il sera transféré au fort du Taureau en baie de Morlaix, où il restera du 24 mai au 12 novembre 1871, puis à Versailles, avant de passer devant un Conseil de guerre les 15 et 16 février 1872 comme « inspirateur » de la Commune ! Sa mauvaise santé lui évitera la déportation en Nouvelle-Calédonie. Il a passé, au total trente-six années de sa vie en prison.

Marx écrivait de lui :

« Le véritable meurtrier de l'archevêque Darboy, c'est Thiers. La Commune, à maintes reprises, avait offert d'échanger l'archevêque et tout un tas de prêtres par-dessus le marché, contre le seul Blanqui, alors aux mains de Thiers. Thiers refusa obstinément. Il savait qu'avec Blanqui, il donnerait une tête à la Commune ».

La Guerre civile en France (la commune de Paris), 1871, éd. Fayard/Mille et une nuits, 2007.

IMG_0776.jpg
IMG_0785.jpg
IMG_0818.jpg
IMG_0842.jpg
IMG_0833.jpg
IMG_0854.jpg